Le financement obligataire favorise-t-il l’accélération des reprises économiques ?

Alternative au financement bancaire, le financement obligataire permet à une entreprise de bénéficier des titres de créances négociables à l’initiative des investisseurs. Grâce à cette option, le chef d’entreprise n’a plus à solliciter de prêt auprès des banques. Actuellement, de nombreuses entreprises optent pour cette voie dans l’objectif de mieux diversifier leurs financements. Toutefois, il faut noter que ce type de financement n’est accessible qu’aux entreprises avec une taille suffisante et jouissant d’une réputation satisfaisante.

Les caractéristiques du financement obligataire

financement-obligataire.jpg

Le financement obligataire se distingue d’autres types d’emprunts surtout par son prix d’émission correspondant à un montant inférieur au pair. En effet, « pair » indique le capital emprunté. Pour ce qui est du prix de remboursement dans le cadre du financement obligataire, il va généralement au-delà du pair. À noter que, par définition, le prix de remboursement désigne le prix à rembourser aux prêteurs. Ce type de financement reste également spécial par son taux d’intérêt nominal. Il ouvre vers deux principaux types d’emprunts, dont ceux à taux fixe et ceux à taux variable. Mais, avec le financement obligataire, il est aussi possible de participer à des obligations à coupon zéro. Par ailleurs, ce mode de financement se démarque par sa durée qui est de 5 à 15 ans.

Le fonctionnement de ce type de financement

type-de-financement.jpg

Selon les besoins de l’entreprise, le financement obligataire est personnalisable. D’une façon générale, la souscription s’effectue en toute facilité et de façon commerciale pour capter l’attention des investisseurs. Le financement obligataires permet, ainsi, aux entreprises de trouver une source de financement en sortant du crédit bancaire. Toutefois, avec cette alternative aux crédits bancaires, le remboursement des intérêts doit être effectué aux dates prévues. Permettant le renforcement de la structure financière, ce mode de financement peut permettre de développer les activités, voire d’augmenter les chiffres d’affaires.