Les fonds souverains : un nouveau mode de régulation du capitalisme financier ?

Les fonds souverain se résument par les fonds de placements financiers appartenant à l’État. Ils assurer la gestion de l’épargne nationale ainsi que l’investissement des placements. D’où, d’après de nombreuses critiques à l’initiative des acteurs de la finance, il s’agit d’un nouveau système de régulation du capitalisme financier.

Quels sont les objectifs lors de la création d’un fonds souverain ?

fonds-souverain.jpg

Les fonds souverains interviennent pour différents objectifs. Parmi les buts de  ces fonds de placements financiers se distingue la stabilisation. Il appartient à ce fonds de garantir l’amortissement des fluctuations du prix des ressources. Il définit également l’amortissement des flottements des matières premières. Certains spécialistes de la finance considèrent le fonds souverain comme un moyen  permettant d’assurer la répartition de la richesse à travers dans des périodes indéterminées. Il assure également la mobilisation des réserves étrangères stockées. Avec le fonds souverain, de nombreux pays exportateurs de pétrole procèdent à l’investissement pour les avantages des générations à venir. C’est la raison pour laquelle ils sont considérés comme les investisseurs mettant l’accent sur le long terme à travers le monde entier.

Quels sont les enjeux économiques ?

enjeux-economiques.jpg

L’augmentation du fonds souverain n’est, selon Brad Setzer, adhérent du conseil américain pour les relations internationales, qu’un signe de l’affaiblissement du pouvoir des Etats-Unis. Le rôle du fond est, en effet, de compenser le déséquilibre qui règne entre les pays occidentaux. À noter que, très différents de ses semblables, dont les autres institutions financières, le fond souverain peut être dirigé par des membres de gouvernements. Le statut national avance, de ce fait, deux soucis liés à la possibilité d’investir selon une autre logique que le domaine financier et la capacité des fonds à assurer une pression sur des entreprises avec des intérêts à enjeux pour d’autres pays. À titre de rappel, la transparence ou l’opacité du fond souverain se constate au niveau de deux principaux ponts, dont l’indépendance et les classes d’actifs investies.